Année de sortie: 2024

Auteurs: Dominic Gagnon & Isabelle Naessens

Lien vers mes notes numérisées

Achetez ce livre (note: lien affilié)

Merci à Patrick D pour cette recommandation. ❤️


Review

Et si l’entrepreneuriat rendait fou? C’est une bonne question.

Être un entrepreneur semble facile. Regardez les grands de ce monde: Elon Musk, Jeff Bezos, Bill Gates, Warren Buffet, Steve Jobs… Qui n’aurait pas envie d’échanger sa place avec n’importe lequel d’entre eux? Le succès, l’argent, le prestige, ça se prend bien, et il est parfois difficile de voir l’envers de la médaille, quand celle-ci est cachée au sommet d’une pyramide inaccessible. L’essentiel du travail d’un entrepreneur semble souvent d’avoir l’air fort peu importe la direction du vent; en un mot, être invincible. Or, la plupart des entrepreneurs semblent mal vivre leur rôle. Beaucoup finissent par craquer. Et c’est donc le sujet de ce livre: est-ce qu’on peut espérer être entrepreneur sans avoir à perdre la tête aussi? À vouloir être invincible, est-ce qu’on en devient fou?

Le livre est structuré comme un documentaire où des invités viennent nous faire part de témoignages touchants sur leur expérience en tant qu’entrepreneur(e). Si vous habitez au Québec, vous risquez de reconnaître certains d’entre eux:

  • Dominic Gagnon
  • Isabelle Naessens
  • Nathaly Riverin (École d’entrepreneurship de Beauce, Think Tank, Rouge Canari, projet Persévérance entrepreneuriale)
  • Louis-Félix Binette (Mouvement des accélérateurs d’innovation du Québec (MAIN))
  • Caroline Bergeron (Aro)
  • Simon Litalien (Agence Kabane)
  • Jean-Philippe Sicard (Ton Équipier)
  • Marie-Christine Martel (Thaïzone)
  • Christian Genest (Sushi Taxi, Buddha-Station, FISH)
  • Edouard Reinach (Trampoline AI)
  • Luc Giguère
  • Martin Coutu (QuebecPunkScene.net, Lepointdevente.com)

Qu’est-ce qu’un entrepreneur, au fond? Au fil de cette lecture, ce que j’ai trouvé intéressant est qu’on apprivoise le fait que l’entrepreneur, avant tout, c’est un être humain comme vous et moi. Il n’est pas à l’abri des maladies qui courent, ni physiques, ni mentales. Si l’argent peut aider à guérir les maladies physiques tangibles et visibles, c’est un lien plus difficile à faire pour les maladies mentales. En fait, pour les raisons qu’on connait, les risques de vivre une maladie mentale sont multipliés quand on décide de suivre la voie de l’entrepreneuriat. Le manque de sommeil, le sentiment de soutenir le monde sur ses épaules, la consommation de substances souvent poussée par un TDAH incompris, tout cela peut mener à un profond épuisement.

Parler de santé mentale en 2024 n’est pas nouveau. Si vous remplacez le mot “entrepreneur” par “quelqu’un” dans les citations qui suivent ce review, la vérité ne sera pas affectée. Ce qui est nouveau dans cette lecture, c’est que des entrepreneurs connus et respectés prennent la parole à visage découvert pour nous dire qu’ils ont fait l’erreur de se négliger pour le bénéfice de leur compagnie. Ils font preuve de grande vulnérabilité en racontant leur histoire afin de permettre à la prochaine génération d’entrepreneurs d’apprendre de leurs erreurs. En effet, leur mauvaise gestion d’eux-même a eu des impacts négatifs sur tous les plans de leur vie, incluant leur entreprise. Certains ont failli y laisser leur peau. Comme on le dit en anglais, il s’agit ici de humbling experiences qui donnent une bonne dose de réalité et qui nous rappellent que l’invincibilité, ça n’existe pas, surtout pas dans l’isolement.

À mes yeux, un fondateur d’entreprise, ce n’est pas un sommet de pyramide; c’est une racine d’arbre. S’il cesse de fonctionner, l’arbre au complet risque de mourir. Prendre soin de ses racines, c’est important.

Le message du livre est pertinent. Il est grand temps en effet de briser le tabou sur la santé mentale dans le domaine de l’entrepreneuriat. Toutefois, selon moi ce n’est qu’un tremplin vers un sujet qui nous concerne tous: notre santé mentale.

Se sentir bien dans sa tête, c’est un besoin pour tout le monde. Je suis passé par là aussi. Si vous voulez qu’on s’en parle, il me fera plaisir de vous répondre (felix@felixleger.com).

Félix rating:
👍


⭐ Star quotes

  1. (p. 6) On peut bien avoir des projets ambitieux et audacieux, le courage ne se manifestera que le jour où l’on passera à l’action.
  2. (p. 7) L’empathie, l’écoute et la compréhension seront toujours la meilleure façon de soutenir celles et ceux qui imaginent et bâtissent un monde meilleur.
  3. (p. 13) La folie de l’entrepreneuriat est le carburant de l’innovation.
  4. (p. 14) ⭐ Chaque échec n’est qu’un pas de plus vers le succès.
  5. (p. 22) L’imagine de l'“entrepreneur” crée un fardeau invisible mais écrasant: celui de devoir paraître fort même quand on est au bord de l’effondrement.
  6. (p. 28) La neurodiversité n’est pas une question de fragilité ou de santé précaire: c’est le mode de pensée qui est différent.
  7. (p. 29) La santé globale de l’entrepreneur est le premier capital immatériel de la PME. Quand la santé est défaillante, celle de l’entreprise l’est aussi dangereusement.
  8. (p. 31) La peur de tout perdre revient à la peur de se perdre. Le risque d’endommager sa santé mentale est d’autant plus grand que l’entrepreneur se définit entièrement par son projet d’affaires.
  9. (p. 33) ⭐ ⭐ ⭐ Il faut être bien avant d’être bon.
  10. (p. 41) ⭐ Il y a une détresse particulière à un moment charnière du cycle: lorsque l’entrepreneur-chercheur, puis inventeur, devient entrepreneur-vendeur et manager. Au lieu d’avoir un million de choses à tester, il faut produire un million d’exemplaires de la chose qui a fonctionné.
  11. (p. 41) La vallée de la mort: Celui qui ne voulait pas avoir de patron voit une flopée d’investisseurs devenir ses patrons.
  12. (p. 50) ⭐ Tu n’es pas ton entreprise, et ton entreprise n’est pas toi.
  13. (p. 53) Quand tu parles à quelqu’un, regarde-la dans les yeux et démontre qu’elle est la personne la plus importante pour toi à ce moment précis.
  14. (p. 66) En entrepreneuriat, nous avons souvent l’impression de participer à un marathon, mais de devoir le faire à la vitesse d’un sprint.
  15. (p. 77) Facteurs d’anxiété:
    • la fatigue
    • les heures indues pour prendre ses repas
    • le mauvais sommeil
    • le manque de préparation
  16. (p. 78) Les entrepreneurs doivent rassurer tous leurs clients, mais qui rassure les entrepreneurs?
  17. (p. 81) ⭐ Une santé mentale négligée finit par nuire à la performance et à la productivité, même à court terme. Il est donc totalement faux de penser que le chemin du succès est intimement lié à l’acharnement au travail.
  18. (p. 91) Les entrepreneurs doivent reconnaître que la vulnérabilité n’est pas une faiblesse et qu’ils n’ont pas à porter seuls le poids de leurs ambitions et de leurs responsabilités.
  19. (p. 95) ⭐ Un président d’entreprise qui ne s’occupe pas de ses finances n’est pas un bon président d’entreprise.
  20. (p. 104) Malheureusement, dans le monde de l’entrepreneuriat, le manque de sommeil est souvent porté comme une médaille. Au contraire, le manque de sommeil n’est pas un signe de dévouement ou de résilience, mais un risque sérieux pour la santé mentale et le bien-être général.
  21. (p. 104) L’exercice physique est essentiel pour la bonne santé mentale.
  22. (p. 106) La surconsommation de substances peut aggraver l’isolement social, un autre enjeu critique pour la santé mentale des entrepreneurs.
  23. (p. 106) La stigmatisation associée à la dépendance peut entraîner une réticence à chercher de l’aide, que ce soit auprès des proches ou de professionnels de la santé.
  24. (p. 106) Ignorer des besoins fondamentaux comme 8 heures de sommeil, du temps pour faire des exercices, et des repas équilibrés, revient à construire une entreprise sur des fondations fragiles.
  25. (p. 110) “Si tu veux que ton projet aille plus vite, trouve-toi un groupe qui l’a déjà fait. Ça va être plus facile.
  26. (p. 115) ⭐ ⭐ Boire et consommer excessivement c’est une chose, mais se cacher pour le faire, c’est dangereux.
  27. (p. 118) Une mauvaise santé mentale pousse à faire des choix impulsifs, mal informés ou irréfléchis qui peuvent rapidement avoir un impact sur les opérations, la stratégie et le positionnement de l’entreprise.
  28. (p. 129) La procrastination demeure une faiblesse majeure des personnes atteintes du TDAH. La procrastination est due à:
    • des distractions
    • de la volonté d’éviter la douleur ou les difficulté
    • simplement un manque d’intérêt
  29. (p. 130) ⭐ Une stratégie pour dompter la procrastination consister à alterner les activités que vous n’aimez pas et celles que vous appréciez d’avantage.
  30. (p. 139) Un psychologue d’affaire peut vous épauler grâce à sa connaissance de la business, son habilité à prendre du recul et mesurer la pression et l’état de votre santé mentale.
  31. (p. 145) ⭐ La vocation, c’est d’avoir comme métier sa passion.
  32. (p. 147) Caractéristiques majeures de la douance:
    • Fort potentiel intellectuel (+130 QI)
    • Très forte sensibilité ou hypersensibilité
    • Vitesse de traitement de l’information très rapide
  33. (p. 147) La sensibilité accrue des personnes douées peut être un atout, surtout en ce qui concerne la gestion d’une équipe ou l’interaction avec des clients.
  34. (p. 150) Le désir de perfection des doués peut être à double tranchant. Bien qu’il puisse conduire à des normes de qualité élevées, il peut également causer de l’anxiété et de l’épuisement.
  35. (p. 150) La sensibilité qui rend les personnes douées si empathiques peut aussi les rendre plus vulnérables aux critiques. Apprendre à gérer cette sensibilité s’avère parfois crucial pour obtenir un succès entrepreneurial.
  36. (p. 161) “La liste des tâches à faire, quand c’est moi qui les écris, ça change tout: je les termine!
  37. (p. 161) ⭐ La douance est la rapidité dans la tête.
  38. (p. 179) “If you have to fail, fail fast!”
  39. (p. 191) ⭐ Le meilleur moyen de trouver du soutien est de parler de santé mentale avec son entourage.
  40. (p. 191) ⭐ Il est impératif de faire part à nos proches de notre vulnérabilité et de leur permettre de nous accompagner dans nos moments difficiles.
  41. (p. 192) Demander de l’aide doit être considéré comme un signe de force et non de faiblesse.
  42. (p. 193) Vous avez embauché comptables, avocats et autres professionnels pour accomplir des tâches que vous ne pouvez pas faire vous-mêmes, alors, en quoi cela devrait-il être différent dans le domaine de la santé mentale?
  43. (p. 195) Prenez soin de vous, et votre entreprise prendra soin d’elle-même.
  44. (p. 195) 30% des start-ups échouent en raison de l’état émotionnel des fondateurs.
  45. (p. 196) ⭐ L’insomnie et le manque de sommeil ne devraient jamais être pris à la légère.
  46. (p. 197) En décidant de dormir moins pour travailler plus, les entrepreneurs créent les conditions de leurs propres échecs.
  47. (p. 197) ⭐ Le sommeil est capital dans la maîtrise des émotions.
  48. (p. 198) ⭐ Assurez-vous, dans votre routine d’avant-sommeil, d’éteindre votre téléphone et votre ordinateur au moins une heure avant d’aller dormir au lit.
  49. (p. 200) Si vous êtes le plus grand atout de votre entreprise, il est donc logique de prendre soin de votre bien-être et de votre santé.
  50. (p. 201) Manifester un style de vie positif aura un impact sur tous les aspects de votre entreprise. Cela incitera les membres de votre équipe et vos collègues à adopter la même approche.
  51. (p. 202) Si votre identité est votre entreprise, vous risquez de souffrir lorsque vous la vendrez ou qu’elle ira mal.
  52. (p. 214) ⭐ ⭐ Demander, “qu’est-ce qui t’empêche de dormir la nuit?” est la meilleure façon de savoir ce qui se passe dans la vie de quelqu’un, ce qui ne tourne pas rond chez lui.
  53. (p. 217) Vous avez besoin de différents types de soutien dans votre entourage. Vous avez besoin de parler à des personnes qui vivent ou ont vécu ce que vous vivez et qui peuvent s’identifier à vous sur le plan émotionnel.
  54. (p. 218) La solitude professionnelle conduit à l’épuisement professionnel.
  55. (p. 218) Les relations humaines sont un besoin, et bâtir une communauté auprès de laquelle on peut demander du soutien est vital dans toutes les facettes de la vie.
  56. (p. 223) Les investisseurs, dans leur processus d’intégration avec les fondateurs, devraient explicitement mentionner leur soutien à la recherche de services en santé mentale par les fondateurs quand ceux-ci se sentent obligés de le faire.
  57. (p. 223) ⭐ Si vous souhaitez que les entrepreneurs parlent aisément de leur santé mentale, vous devez vous aussi être authentique et vulnérables devant eux.
  58. (p. 223) Arrêtez de publier des messages sur les réseaux sociaux qui mettent en valeur le fait de travailler fort plutôt qu’intelligemment.
  59. (p. 223) Vous avez dû investir massivement en vous-même pour survivre au voyage. Sans tomber dans le sensationnalisme, faites en sorte que ceux qui liront l’histoire de votre succès comprennent comment vous y êtes réellement arrivé.
  60. (p. 224) Les budgets sont des documents moraux et ils fixent les priorités de l’entreprise. S’il n’y a rien pour soutenir le bien-être mental, physique et/ou émotionnel des fondateurs et des employés, alors l’entreprise sera dépourvue des ressources nécessaires pour fournir ce type de soutien.
  61. (p. 225) Encourager les fondateurs à se verser un salaire, même s’il est modeste, est un premier pas essentiel. En offrant aux fondateurs la sécurité financière nécessaire pour payer leurs factures et protéger leur famille, vous éliminez une source majeure d’anxiété.
  62. (p. 228) Lorsque vous croyez que l’un de vos entrepreneurs fait face à des défis de santé mentale, il est de votre responsabilité de prendre des mesures:
    • Faites-lui comprendre que votre préoccupation va au-delà de l’impact sur l’entreprise, car vous êtes soucieux de son bien-être personnel.
    • Évitez de lui faire sentir que son “état” vous inquiète uniquement en raison des répercussions financières possibles.
  63. (p. 233) Votre rôle n’est pas de jouer au thérapeute, mais d’être une oreille attentive et un bon observateur vigilant. Si votre patron prend des décisions impulsives qui affectent négativement l’entreprise, une intervention discrète mais directe peut être nécessaire.
  64. (p. 235)
    • Il est impératif de reconnaître le courage d’un employé qui décide de se confier sur ses problèmes de santé mentale. Cela l’expose à une grande vulnérabilité et mérite d’être accueilli avec respect et sensibilité.
    • Bien que vous soyez peut-être tenté de partager ce qu’on vous a confié avec d’autres membres de l’organisation, que ce soit pour vous rassurer vous-mêmes ou pour solliciter un avis, il est de votre responsabilité de protéger la vie privée de votre personnel et d’éviter toute forme de stigmatisation ou de jugement.
    • ⭐ Dans certains cas, l’employé peut vous donner la permission ou même vous demander d’en informer les autres. Le cas échéant, assurez-vous de l’expliquer clairement dans toutes vos communications, pour que personne ne croie que vous parlez dans le dos de cet employé.
  65. (p. 236) Il faut un courage énorme pour annoncer à son patron que l’on a des soucis de santé mentale. N’oubliez pas de remercier sincèrement cette personne de sa franchise tout en évitant de dramatiser la situation.
  66. (p. 239) Il est naturel d’avoir envie de dire à un employé qui vient de se confier à vous que vous ferez tout pour l’aider. Cependant, vous devez rester attentif et mesuré. Il est possible que cette personne vous fasse part de ses inquiétudes simplement pour vous en informer, sans nécessairement s’attendre à des changements immédiats dans sa charge de travail ou son emploi du temps.
  67. (p. 240) Lorsqu’un employé se confie sur ses problèmes de santé mentale, résistez à la tentation de ramener la conversation à vos propres expériences. Bien que vous ayez pu expérimenter des situations similaires, chaque personne vit et ressent ses troubles mentaux différemment. Il est donc important de ne pas supposer que vous comprenez pleinement ce qu’éprouve autrui.
  68. (p. 242) ⭐ Si vous occupez un poste de haut niveau dans votre organisation, vous devriez considérer l’impact positif que peut avoir le partage de vos expériences personnelles en matière de santé mentale.
  69. (p. 250) La santé mentale ne devrait pas être un sujet tabou. Chaque entrepreneur, quel que soit son niveau de réussite, peut éprouver des problèmes de santé mentale.